mardi 1 janvier 2002

LE BOTTIN DES FEES ET DES SORCIERES

009008

Ce grimoire est là pour vous donner leurs noms, leurs adresses et vous présenter ces petites Marchandes de Rêves  et leurs nombreux chats et qui hantent ce pays-ci.

Chaussées de bottines à boutons sous leurs amples jupons et coiffées de leur éternel chapeau pointu, leurs balais n'étant jamais bien loin, elles vous attendent dans leurs échoppes dont les étales débordent de curieuses et merveilleuses choses.

N'hésitez pas à consulter ce bottin, il commence ici, juste en dessous.

Minivale  

 

Charabia 

Fréd

Mamieblue

FéeErie

Minicat 

Lina

 
  

 

 


mercredi 2 janvier 2002

Minivale

Sorci_re_03

Le vent souffle toujours et il est déjà fort tard. Il est presque "pas d'heure" au clocher de la petite église  et vous vous sentez  fatigué par tant d’émotions. Que diriez vous d'un endroit chaud, accueillant, où l’on déguste de forts bonnes choses et où vous pourrez passer la nuit ?

Dirigez-vous jusqu'à la sortie du bourg et regardez sur votre gauche. Vous voyez le panneau de bois couvert de mousse, à moitié caché dans l'églantier ? Que peut il donc indiquer ? Approchez vous donc. Qu'y lisez vous ?

   Chez Dame Minivale 

 Lits et couverts

       Chemin des Diablotins Enfarinés

   à 500 mètres près du champ de champignons  

Ne soyez pas étonné ! Ha ce panneau n'était pas là lorsque vous êtes passé ce matin ? Peut-être.Mais c'est bien ce que vous recherchiez n'est-ce pas ?

C'est la toute dernière maison du bourg, un peu à l'écart.  Oui celle qui en été a le merveilleux potager où poussent de bons gros légumes juteux à souhait. Celle dont les murs sont en pierres apparentes et possède de hautes fenêtres. Sur la porte, malgré la pénombre, on peut lire sur une petite plaque de cuivre bien astiquée : Chez Dame Minivale.

011

Vous ne vous êtes donc pas trompé de chemin et êtes bien arrivé sur le seuil de la maison de la sorcière « fée du Logis », celle qui accueille les voyageurs pour la nuit.

Tous ceux qui ont visité ce pays-ci s’arrêtent  obligatoirement chez elle avant de repartir au petit matin et, comme les autres , vous n'y échapperez pas,  alors allez-y ! Qu'attendez vous ? Tirez la, cette  sonnette.

021

Un lutin habillé de rouge viendra vous ouvrir en sautillant et en chantonnant. Il vous conduira dans une salle où des tables, aux nappes couleur de framboises écrasées, sont dressées et où un bon feu brûle dans la grande cheminée, donnant un reflet rougeoyant aux poutres du plafond et aux tomettes du sol. Tendez l’oreille, vous entendez la bûche craquer et le feu crépiter ? et regardez comme les couverts d'étain brillent à la lueur des chandelles.

Il fait bon vivre chez elle et sa spécialité, vous l'avez sûrement deviné, c’est de confectionner des repas qui mettent l’eau à la bouche et dont elle garde jalousement ses recettes. Jamais elle ne divulguera son savoir-faire, même les lutins ne le connaissent pas et c’est dans sa vaste cuisine qu’elle prépare, élabore, innove de nouvelles recettes toutes aussi succulentes les unes que les autres, allant du plat sucré au plat salé.            

Avez vous aperçu le petit escalier de pierre en colimaçon sur votre droite ? et bien descendez le et vous découvrirez tout un petit monde grouillant et s’affairant autour de Dame MINIVALE. Elle donne ses instructions pour ses hôtes d’un soir, car elle veut que tout soit parfait.

026 024

Perchés sur un tabouret, deux lutins aux cheveux roux, touillent, à l’aide d’une grande cuillère de bois, la préparation qui mijote sur la veille cuisinière dans une grosse casserole de cuivre et d’où s’échappe un alléchant fumet. Sur la grande table de bois, au milieu d’épluchures de carottes et d’oignons, trois autres lutins découpent un choux en se racontant des histoires de loup-garou, pendant que deux autres, les joues écarlates par la chaleur de l’âtre, tournent une broche où rôtissent des volailles, dégoulinantes de sauce.

Dans un coin, assis en tailleur près d’un buffet rempli de pots de confitures de toutes sortes, un lutin, le plus maladroit de tous, parce que  toujours dans la lune, écosse des petits pois dans une jatte en grès. Il sourit aux anges, dévoilant ainsi le trou qu'a laissé la dent de devant qu'il a perdu en glissant dans une flaque de chocolat. Pendant ce temps,  son frère jumeau lave à grande eau une botte de poireaux dans la vieille pierre à évier et profite du moment pour prendre un bain de pieds, les chausses retroussées sur ses petits mollets maigrichons.

                         ; 019 

Et c’est sans parler de toutes les viandes rôties, les plats mijotés, les terrines et les pâtés, les pâtisseries, brioches, entremets, crèmes, glaces et sorbets qui attendent bien sagement sur des buffets, des crédences et des dessertes, d’être dévorés.

Lorsque vous serez repu après cet excellent souper, vous pourrez passer la nuit dans une des agréables chambres du 1er étage de cette pension de famille. Mais surtout, lorsque vous monterez l’escalier de bois qui grince, montez le sur la pointe des pieds, vos chaussures à la main, car dans l'une de ces chambres, celle dont la porte se trouve au bout du couloir, dorment à poings fermés les bébés fées de Dame MINIVALE, bien au chaud dans leurs petits berceaux, les ailes repliées sous une couverture aux couleurs de Lune.

Cliquez sur la formule de téléportation ci-dessous

Bouton_brillantABRACADAVRAL  ALLONS CHEZ DAME MINIVALEBouton_brillant



 

jeudi 3 janvier 2002

Ma Tatie Charabia

Dès que vous passerez la porte à tambour, vous retrouverez vos 10 ans instantanément et c'est dans cet immense Bazar de plusieurs étages, dont le toit est en forme de coupole composée de verres multicolores que vous pourrez dénicher, si vous le cherchez bien, LE merveilleux jouet dont vous rêviez depuis l'enfance, CELUI que le Père Noël n'avait plus dans sa hotte lorsqu'il  arrivait chez vous, CELUI que vos parents n'ont pu trouver pour votre anniversaire ou votre fête, ou CELUI qui était passé de mode et qui n'existait déjà plus le jour de la remise de votre Diplôme...Bref, CELUI dont vous rêviez, CELUI qui vous manque et qui vous manquera toujours....

Mais, dans le Merveilleux Emporium, vous avez de la chance, ILs'y trouve. Cherchez LE bien, ILest forcement dans un recoin de ce vieux magasin, quelque part sur une étagère poussiéreuse ou sur un présentoir défraîchi. Dirigez vous vers le grand escalier en bois. Vous le voyez ? il est là  juste au centre du rez de chaussée et grimpez les étages....il y en a  cinq... Désolée, le vieil ascenseur s'est arrêté en 1910 et il n'a jamais plus voulu fonctionner depuis..... C'est vrai qu'il a travaillé pendant bien des siècles....

A chaque étage, sa galerie de jouets. Elles sont éclairées par bien des lampes à gaz  qui brillent de mille feux. Promenez vous dans les rayons,  errez d'un étage à l'autre et regardez bien sur les étagères du haut comme sur celles du bas.... cherchez dans les rayonnages et si les toiles d'araignées vous gênent, soufflez dessus mais attention aux nuages de poussière...

N'hésitez pas, non plus, à vous pencher, vous mettre sur la pointe des pieds, vous accroupir, regarder sous les comptoirs ou traîner la vieille échelle en bois pour voir ce qui se cache, tout en haut sur l'une des innombrables étagères pour enfin découvrir VOTRE jouet ! Ici personne ne surveille et personne ne vous regardera de travers. Aucun vendeur, ni aucune vendeuse ne pourra vous gronder, et pour cause :  il n'y en a pas ! Mrs Charabia est seule  avec ses deux chats dans son immense magasin. Elle fabrique vos poupées et poupons, vos figurines féeriques et bien d'autres merveilles pendant la nuit dans le sous-sol de l'Emporium et, dès le soleil levé, à l'aide d'une des nombreuses clefs du trousseau qui est toujours accrochée à sa ceinture, elle ouvre son magasin. Puis, après avoir choisi un livre de contes de fées, elle s' installe dans son bon vieux fauteuil rapiécé et chausse ses lunettes. Un des chats a sauté sur ses genoux et hume les petits gâteaux tout chauds posés sur le guéridon près de la tasse à thé. Mrs Charabia est prête à vous recevoir et elle attend patiemment  que vous lui rendiez visite.

Tiens en parlant de thé....j’entends la bouilloire qui siffle sur le fourneau, il faut que j’y aille..... Ha j'oubliai ! Avant de repartir d'ici, prenez donc un sucre d'orge dans le bocal qui se trouve sur la table près de la porte de sortie.....Servez vous ! ils sont là pour vous.

Allez-y cliquez sur la formule magique  pour être propulsée illico presto devant la porte du Merveilleux Emporium.

Bouton_brillantAbracadabra, transportez moi chez Mrs CharabiaBouton_brillant

 

 

mercredi 1 janvier 2003

Le Mariage

015

La qualité et le nombre de photos font défauts. A l'époque je n'avais pas d'appareils numérique et encore moins l'idée de mettre un jour mes bidouillages sur un blog !

Cette toute première vitrine a été réalisée pour le mariage d'une de mes amies.

Pas grand chose "fait maison" à part la table en balsa et la pièce montée en fimo.

Quant à la mariée, il a fallu trouver une tête et la coiffer, fabriquer 2 bras en fimo et les adapter sur un "mannequin" qui portait déjà une robe de mariée.

Le marié a été également acheté, ainsi que l'appareil photo, les appliques et les cadres dans lesquels j'ai mis les photos des époux.

IMGA

 

 

 

vendredi 3 janvier 2003

La Lecture

027002022 

Dans celle-ci, je n'ai acheté que la petite lampe à pétrole. Le coffrage est en carton plume, plaqué de balsa  que j'ai vernis.

LA_LECTURE

La devanture est en plexi.

L_L

Le chat est fait d' un morceau de  pelage synthétique et des têtes d'épingles vertes pour les yeux.

100_0853

La sorcière est en fimo, habillée de tissu et de dentelles et d'un bout de feutrine pour le chapeau. Les cheveux viennent d'un écheveau.

100_0857

Le parquet est en balsa, ainsi que la chaise sur laquelle elle est assise, le cadre  et la petite console ou se trouve la lampe.

100_0855

Le livre est en carton et les pages sont découpées dans un vieux livre.

100_0854

Le balai est fait de brindilles.

 

 


mardi 7 janvier 2003

Octobre

 034 

La coquille de l'escargot est une vraie. Seuls les pots et la graine viennent du commerce

Octobre 001

 034

 

lundi 5 janvier 2004

Coffrages pour vitrines et scènes de vies

Les_coffrages
Lierre_01 

Des vitrines en carton plume

C'est le carton plume que j'ai utilisé pour ces mini vitrines, elles sont donc ultra légères et peuvent se mettre au mur. Les cadres eux viennent du commerce.

Pour un vitrine romantique

019  020

Pour un goûter d'anniversaire

018

Pour celle-ci une cafetière et des bols accompagnés de tartines

026

Pourquoi pas  une recette de cuisine

025  024

 Celle-ci renfermera peut-être des chapeaux

021  023

Pour cette  vitrine, j'ai utilisé du carton plume que j'ai plaqué de balsa, puis vernis ou peint après l'avoir poncé. Trois morceaux de plexi la protège de la poussière.

Coffrage_3   

Lierre_01

Le coffrage des scènes de vie

Ils sont toujours faits de planches de bois assemblées, collées à la colle à bois, puis cloutées et enfin poncées. Certains coffrages sont  vernis, d'autres peints.

                                   007 

La planche à l'arrière du coffrage est amovible et maintenue par deux crochets de façon à avoir accès au système électrique qui se trouvera derrière la cloison.

001

Sur l'avant, un verre est posé façon "guillotine" de manière à le faire glisser entre les deux baguettes de bois( dotées d'une rainure) que j'ai collées de chaque côté du coffrage, une troisième baguette est fixée sur le haut du verre. Ainsi, la vitrine peut s'ouvrir et on peut avoir accès à l'intérieur.

Lierre_01

Des vitrines faites dans des boites de récupération 

 Parfois j'utilise aussi certaines boites en carton bien rigides comme celles des coffrets de parfums, dont j'ai tapissés l'intérieur de papier.  L'extérieur de celle-ci a été peint. Un plexi dans le couvercle de la boite découpée ferme la vitrine.

 Coffrag_2

Pour l'extérieur de celle-ci j'ai collé du papier que j'ai ensuite enduit de vernis/colle. Une ouverture a été faite dans chaque couvercle et le plexi remplace le verre qui aurait été trop lourd. 

 Coffrage

  Lierre_01

  

dimanche 2 janvier 2005

La Potion

003

Troisième scène de vie, également électrifiée.

.La_potion_14

029001

 

Ici quasiment rien n'a été acheté, à par le lustre (que j'ai vieilli), le feuillage, les petits pots et récipients en terre, en bois et en verre

L'escalier est en carton plume revêtu d'un papier imitation "pierre de taille". De petits rectangles de balsa teintés puis vernis forment les marches. La rampe et ses barreaux tournés sont en bois.

La_potion_04

Les étagères, la table de laboratoire carrelée avec de la mosaique, le tabouret et la porte sont en balsa.

La_potion_05

La_potion_06

Les flacons sont des ampoules de vaccins récupérés sur lesquelles j'ai collé des étiquettes et que j'ai rempli de langues rouges et de queues de lézard faites en fimo, de bougies de différentes couleurs et d'herbes aromatiques. Il y a même quelques moustaches de Lucifer, dit Lulu pour les intimes.

La_potion_07

L'alambic est fait d'une petite boule de noël et d'un blister pour protéger les pinceaux, comme les éprouvettes que j'ai déposée dans un socle en balsa. Le trépied qui soutient l'alambic est en fil de laiton.

La_potion_12

Le chaudron et les champignons sont faits en fimo.

La_potion_09

La_potion_13

La_potion_03

Les yeux flottant dans le chaudron sont en fimo, son contenu est de la bougie teintée.

La_potion_33

Les lorgnons de la sorcière sont en fil de laiton

La_potion_10

A l'origine ce lustre était doré. Je l'ai vieilli, puis patiné.

La_potion_08

La chauve-souris est en feutrine

La_potion_19

Les "bigorneaux venimeux" sont en fimo mais leurs coquilles dont de tout petits coquillages.

La_potion_25

Le balai est fait à partir de brindilles.

La_potion__28

La souris est en fourrure synthétique

La_potion_29

La_potion_31

Les cadres sont en balsa mais les dessins sont de l'illustratrice Valérie Michaut.

La_potion_17

La_potion_32

Les "frelons frais" échappés de leur bocal sont en fimo et leurs ailes en papier très fin.

La_potion_35

La_potion_38

Ces crapauds sont en fimo et font "trempette" dans un coquillage rempli de bougie teintée

La_potion_40

Le hibou est lui aussi en fimo. Il est recouvert de plumes

La_potion_44

Le chat est en fourrure synthétique. Deux têtes d'épingles vertes forment les yeux et une perle noire pour son petit nez.

La_potion_01

Les murs et la cheminée sont en carton plume recouvert du même revêtement que l'escalier. Le sol est un imprimable acheté.

 

lundi 3 janvier 2005

La Tarte aux Pommes

Copie_de_Sans_titre_1

018

023001

Pour cette quatrième scène de vie, tous les meubles sont faits en balsa, peints puis patinés.

001

La vaisselle vient toujours du commerce.

002

Les poireaux, les légumes dans les bocaux, les pommes, la pâte à tarte, le beurre et la crême sont en fimo.

005


 006

007

008

Ce petit meuble a entièrement été relooké, ainsi que l'étagère à épices.

009

Les jaunes des oeufs sont en fimo et les blancs de la bougie.

011

013

Les pots de confitures sont fait dans des blisters de pinceau et remplis de bougie. Une petite étiquette et un morceau de tissus tenu par du raphia, terminent l'ensemble.

014

016

017

020

022

023

025

026

027

Le carrelage est en mosaîque.

028

La cuisinière et les casseroles et plats en cuivre viennent du commerce, comme le panier.

029

Pour les personnages, même méthode que pour les chatons de la vitrine du 24 décembre.

030

L'evier est fait en plâtre et le robinet a été vieilli. Un petit rideau cache le dessous de l'évier.

031

Les cadres sont également fait par moi.

 

mardi 4 janvier 2005

Un jeudi pluvieux

Un jeudi pluvieux 

Pour ma cinquième scène de vie j'avais très envie de faire une chambre de petite fille, mais pas pour n'importe quelle petite fille.  Alors cette petite sorcière et ses chats sont nés.

UN_JEUDI_PLUVIEUX

028001

Comme les autres vitrines j'ai utilisé du bois, du balsa, des tissus et de la fimo pour certains meubles et  objets.

Coffre___jouets

Je n'ai récupéré que 3 ou 4 petits jouets  et un petit ours pour remplir le coffre venant du commerce que j'ai relooké, comme le petit berceau.

Un_jeudi_pluvieus 

Les livres et les cahiers sont en papier et en carton plume. Le petit dragon à bascule est en fimo, ainsi que certains jouets. 

Le tapis a été acheté, ainsi que les luminaires, la porte et la fenêtre.

Un_jeudi_pluvieux 

Les chats sont nés à partir de petits pompons et de chenilles. 

Un_jeudi_pluvieux

Un_jeudi_pluvieux

Pour la chaise et le lit ce sont de petites grilles de plastique noir que j'ai coupées, assemblées, collées et vieillies. La couverture et  l'oreiller sont brodés en fils de coton au point lancé.

Un_jeudi_pluvieux

La petite sorcière est en fimo.

Un_jeudi_pluvieux

Un_jeudi_pluvieux

Au petit ours j'ai rajouté des dents, une cape de feutrine et un noeux papillon.

Un_jeudi_pluvieux

Un_jeudi_pluvieux

Un_jeudi_pluvieux

Un_jeudi_pluvieux

Le bureau, l'armoire et les étagères sont en bois peints.

Un_jeudi_pluvieux

Pour imiter des carreaux dégoulinant de pluie, j'ai utilisé de la colle transparente en tube.

Un_jeudi_pluvieux

Un_jeudi_pluvieux

Le cartable est en vénilia et le chaudron en fimo. La cape est en feutrine.

Un_jeudi_pluvieux

La poupée, le diablotin dans sa boite et les cadres sont en fimo et en bois.

Un_jeudi_pluvieux

Un_jeudi_pluvieux

Les posters, collés dans cette chambre de sorcierette ne pouvaient être que de Valérie Michaut.

Un_jeudi_pluvieux

Un_jeudi_pluvieux

Un_jeudi_pluvieux

Un_jeudi_pluvieux

Un_jeudi_pluvieux

Un_jeudi_pluvieux

Un_jeudi_pluvieux

Les crayons sont des cure-dents.