mardi 2 janvier 2001

QUEQUE MOT SHUR NOUCHE

Bonzour ! Vous z'avez vu ? On est chur la photo mes p'tits frères et moi. chelui à coté de moi y ch'appelle MIMIL et moi c'hest LUCHIFER, mais m'man elle m'appelle LULU. Et pis y a DOBBY qui fait que des chonneries, comme bouffer les aiguilles avec le fil....là M'man elle a gueulé....et pis BEBERT, qui ch'appelle en vrai Fulbert mais vous connaichez M'man hein ? Elle nous zigouille tous nos noms. Bon tout cha pour dire que ch'est nous qu'on churveille le blog de m'man et pis qu'on ranze les méchages dans chon grimoire.

NOS CHENTRES D'INTÉRÊTS

Le Mimil et le Dobby y z'ont pas beaucoup de chentres d'intérets parchequ'ils ont peur de TOUT. M'man, elle dit touzours en choupirant qui z'ont "une pôve tête". Ch'est vrai, Mimil dans cha p'tite tête il est touzours "bébé" et y veut touzours ête dans les bras de m'man, chi non il hurle juch'qu'à temps qu'elle chède. Le Dobby il est pas fini. Y met TOUT à la bousse et y bouffe n'importe quoi. Comme dit M'man "il a pas inventé l'eau saude",  Il a commencher à chavoir comment il ch'appelait à un an et demi ! et pis y zoue toujours avec son rat en pelusse que m'man lui a asseté et y ch'ait même pas ch'est un faux? alors quand y croit qu'on veut lui prendre, ben il grogne.  Et pis y faut touzours que m'man  le churveille pacheque  y che penche aux fenêtres....alors pour pas qui tombe  ben m'man nous a foutu du grillache à toutes les fenêtres, Cha donne l'imprechion d'être en taule....mais bon M'man, cha la rachure. 

Berbert, lui ch'est une vrai brute, Che qu'il aime le pluche c'hest  flinguer les crucs à m'man et donner des coups d'boule... ch'est ches calins à lui, .même que quand y fait cha, M'man l'appelle  " Brutuche"  ! Et pis moi mes chentres d'intérêts, ben ch'est la bouffe, ma polaire où ze m'enroule pour dormir et me faire pouiller par m'man. Z'aime auchi faire des léchouilles bien baveuses à toute la famille mais churtout  les matins, vers chix heures, ze débarbouille m'man pour qu'elle se lève plus vite pour mon dézeuné. Z'aime auchi courrir dans la maison comme un fou avec mes franzins et pis on hurle, ch'est marrant. Et pis auchi flinguer le canapé et les tapis, cha on aime bien tout les quatre on ch'en donne à coeur zoie.....

NOS FILMS PRÉFÉRÉS

Ch'est GARFIELD note héros. Z'adore che chat, et z'aimerais bien qui choit mon pote, l'est crop marrant ! Chinon z'aime bien " L'echpion aux pattes de velour " ch'est shiynpas auchi, Merlin et Harry Potter et pis y'en a plein d'autes, ze me rappelle pus. Milou et Dobby y z'aimes  Les Arichtochats, les déchins animés de Valt Dishneys et les aventures de Oui-Oui. Y regardent que les crucs de bébé, chi non cha leur fout les zetons et y font des caussemars... Bebert chon film qui'il aime le plus ch'est Acheterix chez les gladiateurs, même qu'à Nowel y a demandé un déguisement de chpartacuche, 

NOS MUSIQUES PRÉFÉRÉES

Z'aime bien " Love me Tender ", pacheque ch'est la chanchon que m'man me santait quand z'étais bébé pour m'endormir et le Mimil, lui, ch'était " Only you " ....et elle lui sante encore. Il est content, ch'est cha bercheuse pour le rachurer. Le Dobby ch'est pas la peine que M'man elle lui sante des chanchons pache qui comprend rien et Bébert la muchique ch'est pas chon cruc.

NOS LIVES PRÉFÉRÉS

Ben, pour les lives ch'est m'man qui nous lit les hichtoires. Pache que Bébert et moi, on z'aime pas lire et que le Milou et le Dobby y chont cros petits, y chavent pas.... Mais on z'aime bien les lives qui parlent de chats, de chouris, de chauve chouris et tout et tout...


mercredi 3 janvier 2001

UNE HISTOIRE DE SORCIERE

  017  

Nourrie depuis l'enfance de contes de fées et de livres relatant des histoires relevant du domaine du merveilleux, je n'ai jamais voulu quitter ce monde où tout n'est qu'émerveillement, et où sorcières et lutins sont si malicieux qu'il serait dommage de se priver de leurs facéties et c'est l'esprit encore plein du souvenir du voyage d'Alice aux pays des merveilles, les yeux encore éboulis par "l'Esprit de Noel", et une tendresse particulière pour  Charles Mc Lance ce bon petit diable, que je remercie  ces merveilleux écrivains que sont Messieurs Lewis Carroll et Charles Dickens ainsi que Madame la Contesse de Ségur, de m'avoir tant émerveillée que fait rêver. 

Mais ce que je trouve le plus fabuleux, dans les contes, c'est qu'à  la fin de chacun  ils se terminent bien.  Car, même si l'on croise le chemin de petits êtres malfaisants, il y a toujours au bout de ce chemin une fin  heureuse, douce et réconfortante. Bref, un message d'espoir et d'amour pour l'éternité accompagné d'une petite moralité bienfaisante.

018

Tombée dans le chaudron où bouillonnaient  tous mes contes et livres de petite fille, je me suis retrouvée imprégnée de magie ensorceleuse, des images féeriques me collant à la peau et je ne pouvais donc qu'être tentée, un beau jour, de matérialiser tous ces "mauvais sujets" qui ont croisé et croisent encore ma route et leur donner vie.

Voilà pourquoi je me suis essayée à la miniature et ai réalisé des scènes ayant uniquement (ou presque) pour thème le "Merveilleux".

Dans ces scènes de vie au 1/12ème tout, à présent, est fabriqué de mes mains de A à Z. J'achète les matières premières comme le bois, le carton, le papier, la mosaïque, le verre, le plexi, le silicone, le latex, le plâtre, la Fimo (ou pâte Polymère), les peintures, teintures et vernis de toutes sortes, y compris le matériel pour les électrifier, car elles s'éclairent toutes.

                                                         016

Les seules exceptions sont certains objets en métal et en verre  qui eux,ont été achetés, faute de ne savoir, ni pouvoir travailler ces deux matériaux.    

La récupération joue aussi un grand rôle, car avec de tout petits riens glanés çà et là, comme des ampoules de vaccins ou des bouchons de cosmétiques et autres bricoles, on peut réussir à faire de très belles choses en les arrangeant et en les transformant. L'ampoule de vaccin devient, comme par enchantement,  un bocal au  bouchon de liège, contenant de la bave de crapaud et le bouchon d'un cosmétique, une casserole !

Il y a aussi le "reloockage" ou la transformation de quelques petits meubles mal en point ou pas très jolis.015Je n' oublie pas "la cueillette" et le "ramassage" ! Un peu de sable, de petits cailloux ou graviers, des coquillages, quelques  écorces d'arbres, de toutes petites fleurs, feuillages et baies que je fait sécher. La période la plus généreuse est, sans conteste, l'automne car à cette période de l'année la nature  offre un choix extraordinaire de feuilles mortes aux couleurs chatoyantes, de glands et leurs cupules, de coquilles de noix et de noisettes, de marrons, de coques de toutes sortes sans compter les petits morceaux de branches et de brindilles. Tout est à  portée de main, il n'y a qu'à se baisser pour les ramasser.         

Lorsque vous regarderez mes scènes de vies, vous remarquerez qu'au fil du temps, de moins en moins, puis plus rien ou presque n'est acheté, apprenant jour après jour a tout faire  moi-même, tant bien que mal.

Seules mes deux premières réalisations ont pas mal de petits objets provenant du commerce mais..... débutante oblige !

Pour apprendre j'ai bien sûr eu recours à quelques livres sur la miniature, dont celui de Pascale GARNIER,  (qui est,  je peux bien l'avouer mon préféré avec celui de Léa FRISONI), ainsi que ceux spécialisés dans différentes techniques, comme le modelage (Angie SCARR), les patines, la broderie, bref tous les ouvrages pouvant m'aider et me guider pour réaliser mes projets.

Je n'ai rien inventé, ni découvert, mais essaye simplement de reproduire ce que je vois autour de moi et que je trouve à mon goût.

013

Mais, à présent que je me débrouille un peu mieux, ma préférence va aux  magazines ou catalogues de meubles et d'objets de décoration que les boutiques et magasins peuvent m'offrir au hasard de mes promenades dans Paris. J'ai, grâce à eux, un large choix de petits meubles à reproduire et une foule de petits accessoires à réaliser.

Et enfin, il y a également les forums de miniatures rassemblant des personnes très différentes qu'une même passion unit, où les idées, les connaissances et les techniques s'échangent et où des liens d'amitiés se tissent parfois pour mon grand plaisir.

Par dessus tout cela je rajoute, une bonne louche de magie, un soupçon d'imagination,  une cuillerée de poudre d'idées, un soupçon de rêves, un zeste de malice et une formule magique pour lier le tout et le tour est joué !

Ainsi j'obtiens ces petits intérieurs où vivent de bien curieuses personnes et  autres petits scélérats que j'installe dans ces logis au 1/12ème que j' ai conçu et décoré spécialement pour eux.

Vous désirez faire connaissance avec ces petits êtres et visiter les lieux où ils vivent ?  Alors prenez la clé et passez la grille, Ils vous attendent de l'autre côté !

                                                                                                           011

 

mardi 1 janvier 2002

LE BOTTIN DES FEES ET DES SORCIERES

009008

Ce grimoire est là pour vous donner leurs noms, leurs adresses et vous présenter ces petites Marchandes de Rêves  et leurs nombreux chats et qui hantent ce pays-ci.

Chaussées de bottines à boutons sous leurs amples jupons et coiffées de leur éternel chapeau pointu, leurs balais n'étant jamais bien loin, elles vous attendent dans leurs échoppes dont les étales débordent de curieuses et merveilleuses choses.

N'hésitez pas à consulter ce bottin, il commence ici, juste en dessous.

Minivale  

 

Charabia 

Fréd

Mamieblue

FéeErie

Minicat 

Lina

 
  

 

 

mercredi 2 janvier 2002

Minivale

Sorci_re_03

Le vent souffle toujours et il est déjà fort tard. Il est presque "pas d'heure" au clocher de la petite église  et vous vous sentez  fatigué par tant d’émotions. Que diriez vous d'un endroit chaud, accueillant, où l’on déguste de forts bonnes choses et où vous pourrez passer la nuit ?

Dirigez-vous jusqu'à la sortie du bourg et regardez sur votre gauche. Vous voyez le panneau de bois couvert de mousse, à moitié caché dans l'églantier ? Que peut il donc indiquer ? Approchez vous donc. Qu'y lisez vous ?

   Chez Dame Minivale 

 Lits et couverts

       Chemin des Diablotins Enfarinés

   à 500 mètres près du champ de champignons  

Ne soyez pas étonné ! Ha ce panneau n'était pas là lorsque vous êtes passé ce matin ? Peut-être.Mais c'est bien ce que vous recherchiez n'est-ce pas ?

C'est la toute dernière maison du bourg, un peu à l'écart.  Oui celle qui en été a le merveilleux potager où poussent de bons gros légumes juteux à souhait. Celle dont les murs sont en pierres apparentes et possède de hautes fenêtres. Sur la porte, malgré la pénombre, on peut lire sur une petite plaque de cuivre bien astiquée : Chez Dame Minivale.

011

Vous ne vous êtes donc pas trompé de chemin et êtes bien arrivé sur le seuil de la maison de la sorcière « fée du Logis », celle qui accueille les voyageurs pour la nuit.

Tous ceux qui ont visité ce pays-ci s’arrêtent  obligatoirement chez elle avant de repartir au petit matin et, comme les autres , vous n'y échapperez pas,  alors allez-y ! Qu'attendez vous ? Tirez la, cette  sonnette.

021

Un lutin habillé de rouge viendra vous ouvrir en sautillant et en chantonnant. Il vous conduira dans une salle où des tables, aux nappes couleur de framboises écrasées, sont dressées et où un bon feu brûle dans la grande cheminée, donnant un reflet rougeoyant aux poutres du plafond et aux tomettes du sol. Tendez l’oreille, vous entendez la bûche craquer et le feu crépiter ? et regardez comme les couverts d'étain brillent à la lueur des chandelles.

Il fait bon vivre chez elle et sa spécialité, vous l'avez sûrement deviné, c’est de confectionner des repas qui mettent l’eau à la bouche et dont elle garde jalousement ses recettes. Jamais elle ne divulguera son savoir-faire, même les lutins ne le connaissent pas et c’est dans sa vaste cuisine qu’elle prépare, élabore, innove de nouvelles recettes toutes aussi succulentes les unes que les autres, allant du plat sucré au plat salé.            

Avez vous aperçu le petit escalier de pierre en colimaçon sur votre droite ? et bien descendez le et vous découvrirez tout un petit monde grouillant et s’affairant autour de Dame MINIVALE. Elle donne ses instructions pour ses hôtes d’un soir, car elle veut que tout soit parfait.

026 024

Perchés sur un tabouret, deux lutins aux cheveux roux, touillent, à l’aide d’une grande cuillère de bois, la préparation qui mijote sur la veille cuisinière dans une grosse casserole de cuivre et d’où s’échappe un alléchant fumet. Sur la grande table de bois, au milieu d’épluchures de carottes et d’oignons, trois autres lutins découpent un choux en se racontant des histoires de loup-garou, pendant que deux autres, les joues écarlates par la chaleur de l’âtre, tournent une broche où rôtissent des volailles, dégoulinantes de sauce.

Dans un coin, assis en tailleur près d’un buffet rempli de pots de confitures de toutes sortes, un lutin, le plus maladroit de tous, parce que  toujours dans la lune, écosse des petits pois dans une jatte en grès. Il sourit aux anges, dévoilant ainsi le trou qu'a laissé la dent de devant qu'il a perdu en glissant dans une flaque de chocolat. Pendant ce temps,  son frère jumeau lave à grande eau une botte de poireaux dans la vieille pierre à évier et profite du moment pour prendre un bain de pieds, les chausses retroussées sur ses petits mollets maigrichons.

                         ; 019 

Et c’est sans parler de toutes les viandes rôties, les plats mijotés, les terrines et les pâtés, les pâtisseries, brioches, entremets, crèmes, glaces et sorbets qui attendent bien sagement sur des buffets, des crédences et des dessertes, d’être dévorés.

Lorsque vous serez repu après cet excellent souper, vous pourrez passer la nuit dans une des agréables chambres du 1er étage de cette pension de famille. Mais surtout, lorsque vous monterez l’escalier de bois qui grince, montez le sur la pointe des pieds, vos chaussures à la main, car dans l'une de ces chambres, celle dont la porte se trouve au bout du couloir, dorment à poings fermés les bébés fées de Dame MINIVALE, bien au chaud dans leurs petits berceaux, les ailes repliées sous une couverture aux couleurs de Lune.

Cliquez sur la formule de téléportation ci-dessous

Bouton_brillantABRACADAVRAL  ALLONS CHEZ DAME MINIVALEBouton_brillant



 

jeudi 3 janvier 2002

Ma Tatie Charabia

Dès que vous passerez la porte à tambour, vous retrouverez vos 10 ans instantanément et c'est dans cet immense Bazar de plusieurs étages, dont le toit est en forme de coupole composée de verres multicolores que vous pourrez dénicher, si vous le cherchez bien, LE merveilleux jouet dont vous rêviez depuis l'enfance, CELUI que le Père Noël n'avait plus dans sa hotte lorsqu'il  arrivait chez vous, CELUI que vos parents n'ont pu trouver pour votre anniversaire ou votre fête, ou CELUI qui était passé de mode et qui n'existait déjà plus le jour de la remise de votre Diplôme...Bref, CELUI dont vous rêviez, CELUI qui vous manque et qui vous manquera toujours....

Mais, dans le Merveilleux Emporium, vous avez de la chance, ILs'y trouve. Cherchez LE bien, ILest forcement dans un recoin de ce vieux magasin, quelque part sur une étagère poussiéreuse ou sur un présentoir défraîchi. Dirigez vous vers le grand escalier en bois. Vous le voyez ? il est là  juste au centre du rez de chaussée et grimpez les étages....il y en a  cinq... Désolée, le vieil ascenseur s'est arrêté en 1910 et il n'a jamais plus voulu fonctionner depuis..... C'est vrai qu'il a travaillé pendant bien des siècles....

A chaque étage, sa galerie de jouets. Elles sont éclairées par bien des lampes à gaz  qui brillent de mille feux. Promenez vous dans les rayons,  errez d'un étage à l'autre et regardez bien sur les étagères du haut comme sur celles du bas.... cherchez dans les rayonnages et si les toiles d'araignées vous gênent, soufflez dessus mais attention aux nuages de poussière...

N'hésitez pas, non plus, à vous pencher, vous mettre sur la pointe des pieds, vous accroupir, regarder sous les comptoirs ou traîner la vieille échelle en bois pour voir ce qui se cache, tout en haut sur l'une des innombrables étagères pour enfin découvrir VOTRE jouet ! Ici personne ne surveille et personne ne vous regardera de travers. Aucun vendeur, ni aucune vendeuse ne pourra vous gronder, et pour cause :  il n'y en a pas ! Mrs Charabia est seule  avec ses deux chats dans son immense magasin. Elle fabrique vos poupées et poupons, vos figurines féeriques et bien d'autres merveilles pendant la nuit dans le sous-sol de l'Emporium et, dès le soleil levé, à l'aide d'une des nombreuses clefs du trousseau qui est toujours accrochée à sa ceinture, elle ouvre son magasin. Puis, après avoir choisi un livre de contes de fées, elle s' installe dans son bon vieux fauteuil rapiécé et chausse ses lunettes. Un des chats a sauté sur ses genoux et hume les petits gâteaux tout chauds posés sur le guéridon près de la tasse à thé. Mrs Charabia est prête à vous recevoir et elle attend patiemment  que vous lui rendiez visite.

Tiens en parlant de thé....j’entends la bouilloire qui siffle sur le fourneau, il faut que j’y aille..... Ha j'oubliai ! Avant de repartir d'ici, prenez donc un sucre d'orge dans le bocal qui se trouve sur la table près de la porte de sortie.....Servez vous ! ils sont là pour vous.

Allez-y cliquez sur la formule magique  pour être propulsée illico presto devant la porte du Merveilleux Emporium.

Bouton_brillantAbracadabra, transportez moi chez Mrs CharabiaBouton_brillant

 

 


vendredi 4 janvier 2002

Vic

LA RETRECISSEUSE

Lorsque vous vous trouverez sur la route des chênes qui mène à notre bourg pour vous rendre au 13, rue des Sortilèges, passez donc voir mon amie VIC. Contournez la petite place pavée où les gargouilles de la fontaine vous feront d'horribles grimaces et vous éclabousseront d'eau verdâtre, puis prenez la rue des Maléfices. Vous reconnaîtrez aisément la maison car c'est la seule  possédant une enseigne en ferronnerie qui grince les jours de grands vents et où une inscription est gravée :  " MINICAT'S DREAMS ".

Comme vous vous en seriez douté, mon amie VIC n'est pas une personne ordinaire.  Elle possède, entre autre, le dont de réduction et tout particulièrement, les maisons et leurs intérieurs ! Toutes celles qu'elle a croisées en chemin, ailleurs que dans ce pays-ci, se trouvent rétrecies. Mais tout ce qui sort de ses mains si adroites  devient si merveilleux, si curieux et si mystérieux, que vous serez sous le charme, voire ensorcelés ! 

Passez donc par chez elle, oui là, la grande maison aux murs de briques recouverts de lierre. Lorsque vous passerez la grille de son jardin embroussaillé où poussent des citrouilles, vous serez accueilli par deux mignons molosses, UTACK et PRINCE, les deux gardiens de ces lieux.  Puis, le jardin traversé et arrivé devant la grande porte de bois, saisissez son  heurtoir, laissez le retomber 3 fois et la porte s'ouvrira, comme par enchantement.

Le ciel s'est couvert de gros nuages gris et,  au loin, l'orage gronde. Les éclairs donnent un reflet  bleuté à tout ce qui vous entoure. L'averse ne va pas tarder et vous êtes sur le seuil.

Ne vous laissez donc pas surprendre par l'orage, vous allez être trempés. D'ailleurs de grosses gouttes de pluie s'écrasent déjà sur les marches de pierre où pousse de la mousse.

Ha vous vous êtes enfin décidé ! Vous voici dans un grand vestibule au parquet sentant bon la cire, éclairé par des lampes à pétroles, posées çà et là sur des meubles d'un autre âge.

Apparemment rien d'étrange, ni d'anormale, sauf peut être .........une atmosphère pas comme les autres, un peu feutrée, et ce décor d'un autre temps, un décor un peu vieillot, un peu poussiéreux.  Oh ! oh ! et tous ces chats que vous découvrez un par un et qui, maintenant, vous regardent avec attention.

D'une porte entrebaillée, Doucine vient de passer la tête et ne vous prête aucune attention, elle se moque bien des visiteurs.  A son âge, rien n'étonne plus cette doyenne.

Maintenant, regardez discrètement sur votre droite. Oui là.  Vous les voyez ? Ils vous épient dans l'embrasure d'une des grandes fenêtres donnant sur le jardin et pensent être bien cachés dans les pans du lourd double-rideaux. C'est DORTAN  et FLOCARD. Ils sont simplement en train de vous détailler des pieds à la tête et se chuchotent : " Ché qui cha ? ze connais pas, et toi ? ".

Leurs chuchotements et leurs rires étouffés ont alerté CYNDY qui, ouvrant un oeil, lève la tête du fauteuil si confortable où elle s'est assoupie après son repas. Elle baille et la lueur du feu qui brûle dans la cheminée fait étinceler ses petits crocs.

A présent portez votre regard près de la table envahie de vieux livres et de paperasses. Vous les voyez ? Vous auriez sans doute espéré qu'OMEGA et ses deux filles, la très sage petite CHOUPETTE et PATOUNE la bavarde, ne vous aient pas remarqué ? Détrompez vous, car elles observent et racontent tout à Messire SOFT.  Rien ne leur échappe, ce sont de véritables petites commères, sans parler de NOIZET, la petite glu de la famille. Tiens au fait où est elle passée ? ha là voici ! en haut de l'escalier qui mène à l'étage! Elle le descend en ronronnant. Attention, ne vous y trompez pas, elle essaie de vous charmer pour mieux vous attirer dans la maison.

Mais le Seigneur qui surveille tout ce petit monde, c'est Messire SFOT. Il règne sur tout le rez-de-chaussée du logis et ne badine pas avec les intrus.  Bien sûr il a l'habitude des visiteurs et espère bien vous attirer dans les  sous-sol de la maison, là où se trouve  l'atelier/laboratoire de Dame  VIC, là où elle fait ses expériences de réduction,mais.......... Votre curiosité  est la plus forte et vous pousse à suivre SOFT ?  alors allez jeter un coup d'oeil.  Mais une fois de plus, faites attention !  Ne faites pas de bruit, soyez discret, car si  Dame VIC est dans ses bons jours et qu'elle aperçoit ne serait-ce que le bout de votre nez, vous risquez fort, à la fin de la journée, de ne plus mesurer que 15 à 16 cm de haut, et vous serez alors condamnés, pour la nuit des temps,  à vivre dans l'une de ses nombreuses maisons rétrécies, comme tant d'autres déjà.......... 

Ah, j'oubliai de vous dire le principal. Pour entrer, cliquez sur la formule magique.   

  ABRACADABRIC ! ALLONS CHEZ DAME VIC ! 

Posté par LULU ET MIMIL à 13:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]

mercredi 1 janvier 2003

Le Mariage

015

La qualité et le nombre de photos font défauts. A l'époque je n'avais pas d'appareils numérique et encore moins l'idée de mettre un jour mes bidouillages sur un blog !

Cette toute première vitrine a été réalisée pour le mariage d'une de mes amies.

Pas grand chose "fait maison" à part la table en balsa et la pièce montée en fimo.

Quant à la mariée, il a fallu trouver une tête et la coiffer, fabriquer 2 bras en fimo et les adapter sur un "mannequin" qui portait déjà une robe de mariée.

Le marié a été également acheté, ainsi que l'appareil photo, les appliques et les cadres dans lesquels j'ai mis les photos des époux.

IMGA

 

 

 

jeudi 2 janvier 2003

Graines de Sorciers

003

Voici trois chambres d'enfants faites sur la demande d'une maman. A l'époque je n'avais pas d'appareil photo numérique et les clichés ne sont vraiment pas réussis mais cela donne quand même une vague idée de mon travail.

Les chambres sont personnalisées par les photos de naissance des bébés.

1
2
3
4

 

 

vendredi 3 janvier 2003

La Lecture

027002022 

Dans celle-ci, je n'ai acheté que la petite lampe à pétrole. Le coffrage est en carton plume, plaqué de balsa  que j'ai vernis.

LA_LECTURE

La devanture est en plexi.

L_L

Le chat est fait d' un morceau de  pelage synthétique et des têtes d'épingles vertes pour les yeux.

100_0853

La sorcière est en fimo, habillée de tissu et de dentelles et d'un bout de feutrine pour le chapeau. Les cheveux viennent d'un écheveau.

100_0857

Le parquet est en balsa, ainsi que la chaise sur laquelle elle est assise, le cadre  et la petite console ou se trouve la lampe.

100_0855

Le livre est en carton et les pages sont découpées dans un vieux livre.

100_0854

Le balai est fait de brindilles.

 

 

samedi 4 janvier 2003

001

Le coffrage est une boite de parfum en carton rigide et un morceau de plexi.

BONNE_NUIT

030001 

L'extérieur de la boite est en peinture et l'intérieur est tapissé de papier qui a été verni.

Photo_370 

Le cadre est fait de 4 petits morceau de moulures que j'ai peints et La chandelle vient du commerce.

Photo_366

J'ai récupéré deux têtes d'ours ainsi que deux paires de pattes que j'ai cousu sur un corps rembourré de vieux tissus, puis j'ai pu habiller ces petits ours.

Le cousin est fait à partir d'un carré de tissus que j'ai cousu et garni de dentelle, puis rempli de petites billes extra-fines, pour cet effet.