017  

Nourrie depuis l'enfance de contes de fées et de livres relatant des histoires relevant du domaine du merveilleux, je n'ai jamais voulu quitter ce monde où tout n'est qu'émerveillement, et où sorcières et lutins sont si malicieux qu'il serait dommage de se priver de leurs facéties et c'est l'esprit encore plein du souvenir du voyage d'Alice aux pays des merveilles, les yeux encore éboulis par "l'Esprit de Noel", et une tendresse particulière pour  Charles Mc Lance ce bon petit diable, que je remercie  ces merveilleux écrivains que sont Messieurs Lewis Carroll et Charles Dickens ainsi que Madame la Contesse de Ségur, de m'avoir tant émerveillée que fait rêver. 

Mais ce que je trouve le plus fabuleux, dans les contes, c'est qu'à  la fin de chacun  ils se terminent bien.  Car, même si l'on croise le chemin de petits êtres malfaisants, il y a toujours au bout de ce chemin une fin  heureuse, douce et réconfortante. Bref, un message d'espoir et d'amour pour l'éternité accompagné d'une petite moralité bienfaisante.

018

Tombée dans le chaudron où bouillonnaient  tous mes contes et livres de petite fille, je me suis retrouvée imprégnée de magie ensorceleuse, des images féeriques me collant à la peau et je ne pouvais donc qu'être tentée, un beau jour, de matérialiser tous ces "mauvais sujets" qui ont croisé et croisent encore ma route et leur donner vie.

Voilà pourquoi je me suis essayée à la miniature et ai réalisé des scènes ayant uniquement (ou presque) pour thème le "Merveilleux".

Dans ces scènes de vie au 1/12ème tout, à présent, est fabriqué de mes mains de A à Z. J'achète les matières premières comme le bois, le carton, le papier, la mosaïque, le verre, le plexi, le silicone, le latex, le plâtre, la Fimo (ou pâte Polymère), les peintures, teintures et vernis de toutes sortes, y compris le matériel pour les électrifier, car elles s'éclairent toutes.

                                                         016

Les seules exceptions sont certains objets en métal et en verre  qui eux,ont été achetés, faute de ne savoir, ni pouvoir travailler ces deux matériaux.    

La récupération joue aussi un grand rôle, car avec de tout petits riens glanés çà et là, comme des ampoules de vaccins ou des bouchons de cosmétiques et autres bricoles, on peut réussir à faire de très belles choses en les arrangeant et en les transformant. L'ampoule de vaccin devient, comme par enchantement,  un bocal au  bouchon de liège, contenant de la bave de crapaud et le bouchon d'un cosmétique, une casserole !

Il y a aussi le "reloockage" ou la transformation de quelques petits meubles mal en point ou pas très jolis.015Je n' oublie pas "la cueillette" et le "ramassage" ! Un peu de sable, de petits cailloux ou graviers, des coquillages, quelques  écorces d'arbres, de toutes petites fleurs, feuillages et baies que je fait sécher. La période la plus généreuse est, sans conteste, l'automne car à cette période de l'année la nature  offre un choix extraordinaire de feuilles mortes aux couleurs chatoyantes, de glands et leurs cupules, de coquilles de noix et de noisettes, de marrons, de coques de toutes sortes sans compter les petits morceaux de branches et de brindilles. Tout est à  portée de main, il n'y a qu'à se baisser pour les ramasser.         

Lorsque vous regarderez mes scènes de vies, vous remarquerez qu'au fil du temps, de moins en moins, puis plus rien ou presque n'est acheté, apprenant jour après jour a tout faire  moi-même, tant bien que mal.

Seules mes deux premières réalisations ont pas mal de petits objets provenant du commerce mais..... débutante oblige !

Pour apprendre j'ai bien sûr eu recours à quelques livres sur la miniature, dont celui de Pascale GARNIER,  (qui est,  je peux bien l'avouer mon préféré avec celui de Léa FRISONI), ainsi que ceux spécialisés dans différentes techniques, comme le modelage (Angie SCARR), les patines, la broderie, bref tous les ouvrages pouvant m'aider et me guider pour réaliser mes projets.

Je n'ai rien inventé, ni découvert, mais essaye simplement de reproduire ce que je vois autour de moi et que je trouve à mon goût.

013

Mais, à présent que je me débrouille un peu mieux, ma préférence va aux  magazines ou catalogues de meubles et d'objets de décoration que les boutiques et magasins peuvent m'offrir au hasard de mes promenades dans Paris. J'ai, grâce à eux, un large choix de petits meubles à reproduire et une foule de petits accessoires à réaliser.

Et enfin, il y a également les forums de miniatures rassemblant des personnes très différentes qu'une même passion unit, où les idées, les connaissances et les techniques s'échangent et où des liens d'amitiés se tissent parfois pour mon grand plaisir.

Par dessus tout cela je rajoute, une bonne louche de magie, un soupçon d'imagination,  une cuillerée de poudre d'idées, un soupçon de rêves, un zeste de malice et une formule magique pour lier le tout et le tour est joué !

Ainsi j'obtiens ces petits intérieurs où vivent de bien curieuses personnes et  autres petits scélérats que j'installe dans ces logis au 1/12ème que j' ai conçu et décoré spécialement pour eux.

Vous désirez faire connaissance avec ces petits êtres et visiter les lieux où ils vivent ?  Alors prenez la clé et passez la grille, Ils vous attendent de l'autre côté !

                                                                                                           011